Le choix du bois
de l'ossature

Un bois local est à privilégier

Le choix du type de bois pour l'ossature ou la charpente de la maison est une décision importante. Afin de privilégier une démarche durable, nous vous invitons tout d'abord à prendre en compte les énergies grises, en choisissant un bois local, à proximité du lieu de construction. Ce choix est logique, il permet en plus de réduire le coût lié au transport. Nous allons nous intéresser à 4 types de bois assez répandus en France : le douglas (pin), l'épicéa, le chêne et les autres types de pins. Quel bois choisir ? Plusieurs critères entrent en jeu.

En fonction de votre secteur géographique, il est possible que vous ne trouviez qu'un type de bois local en scierie.
Le douglas est souvent le plus répandus au centre, l'épicéa à l'est de la France et le pin maritime à l'ouest et au sud.

Les différents classements

Différents classements vous permettront de garantir les aspects esthétiques du bois qui définissent l'emploi approprié (charpente standard, charpente industrielle, type de menuiserie intérieure / extérieure, etc.). La classe d'aspect 2 est suffisante car l'ossature sera certainement cachée.

Ce choix est en fait assez secondaire, il faut tout d'abord s'intéresser aux propriétés mécaniques du bois afin d'évaluer sa capacité à supporter la maison et à résister aux pressions. Le classement mécanique ou classement de structure (norme NF EN 338) vous donnera une premier idée, selon leur utilisation en charpente standard, charpente industrielle, bois d'ossature, lamellé-collé...

Classement mécanique / structurel

Le classement mécanique / structurel définit selon l'essence de bois un classement maximal qui correspond à la résistance à une pression. Le sapin, l'épicéa et le mélèze sont en C30, le douglas en C24, le pin de type sylvestre en C30, le chêne en D35. Plus le chiffre est élevé, plus le bois est résistant. L'ossature doit théoriquement avoir une résistance d'au moins 24. Donc techniquement, rien ne différencie l'utilisation de l'épicéa, du douglas, d'autres pins ou du chêne...pour une ossature On notera tout de même que le douglas est le moins résistant des 4, mais largement suffisant, certains constructeurs optant pour des bois classés en C22 voir C18.

En complément nous vous invitons à lire Le guide régional des matériaux éco-performants disponible à cette adresse : http://www.cm-alpesmaritimes.fr/IMG/pdf/GUIDE_REGIONAL_DES_MATERIAUX_ECO-PERFORMANTS.pdf - page 9 où des essais de résistances ont été réalisé sur différents types de bois de la région Alpes-Maritimes. Il indique que l'Epicéa, le sapin, le pin, le cèdre, le douglas, le mélèze peuvent être utiliser en ossature sans traitement. Le chêne et le chataîgnier ne sont pas classés en ossature sans traitement, seulement en charpente comme les 6 précédents... Le chêne et le chataîgner semblent mieux destinés aux bardage, menuiserie ou aménagements extérieurs.

Classes de risque

Les classes de risque liées à l'emploi du bois garantie la durabilité du bois en fonction de l'humidité, de l'emploi, des risques bioclimatiques (insectes, termites, pourriture, champignons).

Pour une ossature il est nécessaire d'avoir au moins le risque 2, ce qui signifie que le bois doit être à l'abri des intempéries, les risques 3 et 4 signifient que le bois peut être non abrité et en contact direct avec le sol (pour le risque 4). En sommes plus le risque est élevé mieux c'est, un risque 3 pour certaines pièces sera nécessaire.

L'épicéa traité atteint la classe 2. Le douglas sans traitement atteint fièrement la classe 3. Le pin maritime est très bien classé également de 1 à 3 sans traitement et classe 4 après traitement. A noter que le cèdre et le mélèze atteignent la classe 3. Ici aussi tous les bois se valent finalement pour une ossature, même si des petites différences sont notables.

Insectes et champignons

Concernant les insectes et champignons, en France le bois doit obligatoirement avoir un traitement insecticide et fongicide, il n'y a donc pas vraiment de question à se poser à ce niveau. Tous les bois cité ci-dessus sont considérés comme durable après traitement.

Utilisation courante / économie

Généralement, les bois les plus conseillé dans la construction de MOB sont les résineux. A noter également qu'à l'intérieur d'une même catégorie de bois, la qualité peut varier.

Pin (douglas, maritimes ou sylvestre)
et l'épicéa

Ce sont l'épicéa et le pin (douglas, maritimes ou sylvestre) qui sont le plus souvent utilisés pour l'ossature (squelette de la maison) car ils sont plus économiques.

Certains diront qu'ils résistent moins à l'humidité et aux changements atmosphériques, ils obtiennent pourtant de très bonnes notes en classement de risque. L'épicéa devrait être utilisé à l'abri des intempéries en charpentes ou en ossature... Il est en classe de risque 2. Le pin maritime réagit particulièrement bien avec une classe de risque 4 après traitement ce qui signifie qu'il peut être en contact direct avec le sol ou l'eau douce..

L'épicéa est le plus léger, ce qui aura un impact important au moment de la construction. En revanche on le considère souvent comme un peu moins résistant à l'humidité.

Tous deux ont d'excellents résultats en classement mécanique / structurel.

Pin douglas et autre pin

Le pin semble globalement avoir de meilleurs performances face aux risques de durabilité de manière générale que l'épicéa. A noter que la France est l'un des premiers pays producteurs de douglas, ce qui explique sa notoriété dans la construction mais les autres pins (maritime ou sylvestre) sont également très intéressants pour une MOB.

A noter également qu'il sera nécessaire pour le douglas qu'il soit dépourvu d'aubier (purgé d'aubier) pour garantir son classement de risque, ce qui entrainera un coût supplémentaire.

Estimation des prix du bois

Pour information le pin brut peut être disponible entre 250 et 300 € le mètre cube au minimum. Il faudra compter environ 350€ TTC le mètre cube de Douglas purgé d'aubier, pouvant aller jusqu'a 450€.

Si vous souhaitez mieux estimer votre projet, nous vous conseillons de compter en moyenne 350 € le mètre cube de bois traité et raboté. La question rabotage est juste à considérer comme un plus qui n'est pas nécessaire. Le coût sera légèrement plus élevé mais pas énorme quoi qu'il en soit.

Pour la somme globale, il sera rare de dépasser les 10 à 15 mètres cube nécessaire pour une maison à ossature bois, soit un compte large entre 2000 et 4000€ en fonction de l'essence et la qualité du bois.

Et le chêne ?

Le chêne et sa renommée, en font un bois plus souvent destinés à l'intérieur ou aux finitions (plancher, poutres, menuiserie).

Il est souvent plus chère et cumule un second handicap : son poids. Cependant il est considéré plus résistant et certains constructeurs l'utilisent.

Dans la majorité des cas, il est tout simplement mis de côté par son prix, de plus pour la construction d'une ossature les autres bois sont aussi adaptés. Pour information il coûte généralement au moins deux fois plus chère que le pin par exemple.


Conseils pour mieux choisir le type de bois pour l'ossature de votre maison : épicéa, douglas ou autre pin, chêne...

Maison en bois Maison en bois Maison en bois
Vous êtes un professionnel (constructeur, architecte) ?